R.U.S. Beloeil : site officiel du club de foot de Quevaucamps - footeo

NordEclair - La RUS Belœil s’enfonce un peu plus

30 octobre 2017 - 10:11

RUS Belœil: 0

Pont-à-Celles Buzet: 1

Les buts: 43e Hauben

Belœil : Baneton, Huin, Vandenberghe, Mars, Abidellah, Dupont (80e FIdalgo), Van Waeyenberge, Bronier, Van Bruyssel (62e Basan), Pierart, Urbain (62e Saval)

Pont-à-Celles : Tomson, Oneda, Antenucci, Nitelet, Hauben, Huyghebaert (46e Murrone), Cuypers (17e Urbain), Descontus, Van Boosendael, Boucher, Nez Honkomo

Carte jaune : Van Bruyssel

 

Enlisé au fond du classement avec seulement six points au compteur, Belœil se devait de l’emporter face au PAC Buzet pour enfin se donner l’air. Mais la RUSB a échoué et s’est vue infliger une troisième défaite de rang.

Battus 0-1, les hommes de Sébastien Terlin se sont pourtant procuré plus d’occasions que leurs adversaires. En première mi-temps, Urbain et Van Waeyenberge étaient tout proches d’ouvrir le score. Juste avant la pause, l’ancien joueur de Péruwelz avait même la balle du 1-0 au bout du pied. Mais le Nº9, qui semble en total manque de confiance, a raté son penalty en frappant sur le gardien. Et sur le contre, sur sa première véritable occasion, le PAC a ouvert le score grâce à Hauben. «  Nous manquons clairement de réussite  », peste le défenseur, Ludovic Bronier. «  Ça ne tourne pas pour nous en ce moment. La chance n’a encore jamais été de notre côté  ».

« Frustrant »

En deuxième période, l’Union a tout tenté pour égaliser. Les Belœillois ont même terminé la rencontre avec cinq attaquants mais ils n’ont jamais réussi à égaliser. «  Cette défaite fait très mal  », poursuit le joueur de 31 ans. «  Nos adversaires n’ont qu’une grosse occasion et marquent alors que de notre côté, nous n’avons jamais su trouver la faille malgré plusieurs situations dangereuses. C’est très frustrant  ».

Avec cette huitième défaite de la saison, les joueurs de la RUSB restent quatorzièmes et voient le milieu du classement s’éloigner de match en match. «  Il y a des tas de qualités dans le groupe. Ce n’est pas normal d’être à cette place. Aucune équipe ne nous a pourtant dominés depuis le début de la saison, mais il nous manque souvent un petit quelque chose pour nous imposer  ». Le défenseur reste cependant positif : «  Le groupe est toujours soudé. Nous ne nous relâchons pas. Nous devons continuer à bien travailler à l’entraînement et la réussite va revenir de notre côté  ».

Et pour ne rien arranger, Belœil va affronter le Pays Vert le week-end prochain. Mais les protégés de Sébastien Terlin sont capables de tout. Leur victoire à Gosselies le prouve. Ils devront cependant se montrer bien plus réalistes pour faire un résultat.

Nicolas Erculiani

Très inquiétant

Le coach de l’Union, Sébastien Terlin, pestait au coup de sifflet final sur le manque de réussite de son équipe. «  Nous ratons un penalty et sur le contre, le PAC marque… À la mi-temps, c’est 0-1 alors qu’avec nos occasions, ça doit au moins être 2-0. Mais nous ne pouvons toujours pas compter sur un petit brin de chance. Nous ne possédons donc que six points au compteur. C’est pire que l’année dernière. C’est très inquiétant. Pour essayer de relever la tête, nous avons besoin d’enchaîner plusieurs résultats positifs  ».

Malgré ces mauvais résultats, le T1 belœillois ne compte pas démissionner : «  Je ne lâcherai pas. Je me dois de montrer l’exemple à mon groupe. Je suis toujours autant motivé  ».

N.E.

Commentaires