R.U.S. Beloeil : site officiel du club de foot de Quevaucamps - footeo

NORDECLAIR - Le Pays Vert accentue la crise à Beloeil

5 novembre 2017 - 19:00

Beloeil n’a pas manqué d’envie mais la puissance du Pays Vert a parlé ce samedi soir. François Dubois et ses équipiers ont complètement pris l’ascendant sur les Sang et Or en seconde mi-temps et infligé un quatrième revers consécutif aux hommes de Terlin qui, par-dessus le marché, perdent Van Waeyenberge, gravement blessé.

PAYS VERT: 4

BELOEIL: 2

Les buts : 13e pen Ramser (1-0) , 16e François (2-0) , 18e Urbain (2-1), 79e François (3-1) , 85e Vandeville (4-1) , 87e Baysal (4-2)

Pays Vert : Mercier, Thulier (40e Delfairière), Piéraert, J. Dubois, F. Dubois, Vallera (82e Patout), Fievez, François, Vandeville, Blondiau, Ramser (84e Paternostre)

Beloeil : Ergo, Fretin (84e Fidalgo), Huin, Bronier, Piérart, Dupont (91e Van Bruyssel), Sarot, Urbain, Saval, Adbelaziz, Van Waeyenberge (67e Baysal)

 

Beloeil a démarré la partie avec l’ambition de mettre un terme à sa spirale négative. Les protégés de Sébastien Terlin ne prenaient cependant pas le meilleur départ. Menés 2-0, les Sang et Or auraient pu se démobiliser mais que du contraire ! Urbain jaillissait sur un ballon repoussé par Mercier et réduisait l’écart sur un but controversé. Les Athois affirmaient que leur défenseur avait repoussé le cuir devant la ligne. «  J’avoue que c’était assez difficile de savoir s’il est rentré ou pas  », commente le buteur de Beloeil. «  Le défenseur tire sur son équipier et le ballon ressort au final. » Volontaires, les visiteurs ont ensuite bien gêné leurs adversaires tombés dans la facilité. «  Nous étions bien concentrés durant le premier quart d’heure  », explique François Dubois, le capitaine d’Ostiches-Ath. «  L’arbitre a relancé Beloeil car je me trouvais au niveau de la ligne et le ballon n’était pas rentré. Cela nous a sortis de notre match. À la pause, nous nous sommes dit que nous allions dérouler car nos adversaires avaient la rencontre de coupe de ce mercredi dans les pattes.  » Le Pays Vert a effectivement poussé sur l’accélérateur et pris logiquement le large dans le dernier quart d’heure. La troupe de Sébastien Terlin encaisse son quatrième revers consécutif et reste bloquée au fond du classement. «  Les Athois sont revenus après la pause avec un but d’avance et ils ont bien géré cet avantage  », décrit Joris Urbain. «  Nous sommes passés avec deux attaquants mais nous n’avons pas réussi à nous créer de grosses occasions. Nous avions pourtant équilibré les échanges après le 2-0 mais dans les faits de match importants, nous ne sommes pas en réussite.  » Comme en témoigne la grave blessure de Quentin Van Waeyenberge. L’attaquant de l’Union s’est fracturé le tibia peu après l’heure de jeu. L’équipe de Michael Browaeys a mangé son pain noir au début du mois d’octobre mais tout est revenu dans l’ordre avec un 9/9.

Grégory Lefrancq

Commentaires