R.U.S. Beloeil : site officiel du club de foot de Quevaucamps - footeo

NordEclair - Papy, quel comeback!

26 novembre 2017 - 22:02

Les Belœillois, au pied du mur, avaient réservé une surprise aux Sonégiens avec un bloc défensif quasi infranchissable. Malgré une réaction en deuxième mi-temps et l’égalisation de Facchinetti, la RUS est parvenue à créer l’exploit grâce à un tir contré de Pierart avant le lobe incroyable de Papy.

Belœil: 3

Soignies: 1

Les buts : 25e Leleu (1-0), 57e Facchinetti (1-1), 85e Pierart (2-1), 87e Kaba Butanya (3-1)

RUS Belœil : Baneton, Huin, Vandenberghe, Fretin, Mars, Abidellah (74e Kaba Butanya), Dupont, Leleu, Saval (79e Van Waeyenberge), Bronier, Pierart.

Soignies sports : Castermans, Magnus (86e Brison), Mittiner, Campanella (69e Tachenion), Andal, Ghislain, Facchinetti, Torfs, Tabard, Deotto (45e Kipoy), Revercez.

Cartes jaunes : Vandenberghe, Dupont, Huin, Pierart, Facchinetti, Tachenion, Tabard.

 

Sébastien Terlin n’était pas peu fier de la victoire acquise au détriment des troisièmes classés. «  Vu notre situation au classement, nous n’avions rien à perdre face à cette équipe sonégienne et nous avons donc totalement changé de système défensif  », explique le coach. «  C’est ce qui nous a permis de ne concéder que très peu d’occasions en première mi-temps. Soignies s’est créé davantage d’occasions après la pause mais nous avons résisté.  »

Dès les premières minutes, le pressing beloeillois gênait les leaders du classement. Hormis un tir non cadré de Revercez à la 14e, les visiteurs n’ont pas pu inquiéter Baneton. Du côté de la RUSB, Abidellah faisait des ravages sur son flanc gauche et c’est lui qui a amené le premier goal local. L’un de ses excellents centres a été repris par le capitaine Leleu à la 25e. C’était presque la seule occasion de la première mi-temps. À la reprise, les gars de Stéphane Monnier ont montré de meilleures intentions avec un tir de Campanella (49e) sauvé du pied par Banneton. Sur l’un des nombreux corners dangereux de Soignies, Facchinetti a poussé le cuir au fond des filets pour rétablir la parité. Belœil a alors procédé en contre-attaque, Vandenberghe propulsant le ballon sur le poteau après un penalty refusé aux « Sang et Or » sur une faute de main. Il a fallu attendre la 85e minute et ce tir contré de Pierart : 2-1. Sous la pression sonégienne, Papy Kaba Butanya, venu de P4 pour dépanner Terlin, a vu le gardien visiteur trop avancé et, des 45 mètres, n’a pas hésité à tenter sa chance pour tuer le suspense. Quel retour pour ce fidèle serviteur !

David Barbieux

Commentaires