R.U.S. Beloeil : site officiel du club de foot de Quevaucamps - footeo

NordEclair - Belœil respire avec ce 12 sur 12

19 février 2018 - 10:13

Belœil 3

Gosselies 2

Les buts : 15e Gilliard (0-1), 61e Abidellah (1-1), 65e Sarot(2-1), 80e Aneddam (3-1), 87e Langlet (3-2)

Belœil : Baneton ; Vandenberghe (85e Dupont), Sarot, Mars, Saval (46e Abidellah), Bronier, Van Waeyenberge, Pierart, Delitte, Aneddam (86e Flament), De Barros

Gosselies : Gillain, Steens (86e Soudant), Bombele, Lefebvre (74e Langlet), Bodson, La Rocca (78e Beugnies), Gilliard, Durieux, Conde Garcia, Feria, Kemayou Nanwo

 

Qui aurait parié sur un redressement aussi spectaculaire de Belœil à l’aube de l’année 2018 ? Voilà les hommes de Sébastien Terlin revenus à une honorable douzième place grâce à un formidable 12 sur 12. «  Mais restons modestes et n’oublions surtout pas que nous étions derniers avec dix points il y a un mois  », intervient d’emblée le coach de l’Union au moment d’évoquer la situation. Même s’il dort mieux les soirs de match en 2018, le coach belœillois refusait catégoriquement de verser dans l’euphorie après la victoire des siens face à Gosselies ce dimanche après-midi. «  Viser la tranche ? Ce n’est absolument pas à l’ordre du jour pour la raison que je viens d’évoquer. Il nous faudra encore une petite quinzaine de points pour nous sauver. Car, en D3 amateurs, Solre risque fort de basculer. Ce qui impliquerait que la P1 accoucherait de trois descendants et un barragiste.  » Enfin, il sera temps de faire les comptes en fin de saison au stade Louis Duhant, où l’heure n’est pas vraiment au calcul. La preuve, Belœil a donné tout ce qu’il avait dans le ventre pour venir à bout de Gosselies.

Changement gagnant

Menés 0-1 sur un but de Gilliard, bénéficiant d’un deuxième ballon dans le rectangle local, les Beloeillois se sont révoltés après la pause. Le tout après un remplacement et un changement tactique radical lors de la mi-temps ! La montée au jeu d’Abidellah, conjuguée au replacement de plusieurs éléments a en effet transfiguré l’Union qui a « défoncé » Gosselies lors du deuxième acte. «  L’objectif était de tenter notre chance puisque le gardien visiteur n’était pas le même que d’habitude  », explique Aziz Abidellah, auteur de l’égalisation peu après l’heure de jeu. à la bonne place pour récupérer une frappe repoussée par le poteau de Van Waeyenberghe. Le festival se poursuivait et Sarot offrait mettait fin à un cafouillage pour donner l’avantage aux siens alors que le remuant Aneddam plaçait la RUS sur le velours en signant le 3-1 avec beaucoup de sang-froid. Du moins, le croyait-on ! Car Belœil se faisait peur lors des cinq dernières minutes, encaissant un deuxième but et concédant plusieurs occasions lors des derniers instants. «  Enfin, ces trois points sont hyper importants. Nous avons signé un 6 sur 6 contre Gosselies et avons battu d’autres grosses équipes de la série. Nous sommes désormais dans une spirale positive  », enchaîne Abidellah. L’Union semble en effet avoir terminé de manger son pain noir. Et il n’est peut-être pas trop tard pour atteindre les objectifs de début de saison, via la troisième tranche par exemple. Mais la RUSB n’évoquera cette possibilité que quand elle aura assuré son maintien…

Christophe Caulier

Commentaires