R.U.S. Beloeil : site officiel du club de foot de Quevaucamps - footeo

NordEclair - La bonne affaire pour Péruwelz

9 avril 2018 - 12:53

En prenant la mesure des Belœillois lors du derby, les protégés de Jean-Luc Delanghe ont plus que vraisemblablement reconduit leur bail au sein de l’élite provinciale. Par contre, ce sera compliqué pour Belœil, condamné à réussir une excellente fin de saison pour éviter la place de barragiste.

Péruwelz 4

Belœil 1

Les buts : 25e Vandenberghe (0-1), 35e Rigaux (1-1), 47e Rigaux (2-1), 62e Vandennieuwenborg (3-1), 89e Denizart (4-1)

Péruwelz : Montuelle, Ombessa, Castelain (46e Herpin), Leroy, Alliotte, Guelton, Duchatelet (70e Denizart), Rigaux, Vandennieuwenborg (75e Neulermans), Dacquin, Dassonville

Belœil : Baneton, Vandenberghe, Sarot (76e Fidalgo), Mars, Aneddam, Saval, De Barros (15e Van Waeyenberge), Bronier, Delitte, Basan (60e Abidellah), Pierart

Cartes jaunes : Leroy, Alliotte, Vandennieuwenborg, Sarot

 

Bien en place, la bande à Sébastien Terlin réussissait son entame. Avant la demi-heure, Vandenberghe, qui avait déjà hérité d’une belle possibilité à la 17e, plaçait son équipe sur orbite suite à un coup franc (0-1). Contre le cours du jeu, Rigaux remettait rapidement les deux équipes à égalité (1-1) «  Si nous avions pu faire la course en tête à la pause, la donne aurait été différente  », précise le T1 de Beloeil.

« Réaction attendue »

«  La sortie de De Barros a perturbé l’équilibre de mon équipe. Nous allons devoir prendre des points afin de ne pas connaître une fin de saison stressante. Après Ransart à domicile, nous allons à Soignies, avant de recevoir le Pays Blanc. J’attends une réaction de mes gars. Tout ce que j’espère, c’est qu’ils ne lâchent pas le morceau. Même si certains ont déjà signé pour un autre club.  »

Après la mainmise de Belœil sur la première période, Péruwelz inversait la tendance. Rusé comme un sioux, Jean-Luc Delanghe a su effectuer les ajustements nécessaires. «  En plus de la montée au jeu de Herpin, j’ai demandé à ma troupe de bloquer Van Waeyenberge et d’effectuer un pressing plus haut sur l’adversaire  », explique le T1 de Peruwelz. «  Ajoutez à cela une excellente mentalité de ma troupe et vous savez pourquoi nous sommes parvenus à faire la différence en seconde période. Mes joueurs ont parfaitement pu exploiter les pertes de balle de l’adversaire.  » Et ainsi vraisemblablement se sauver…

OLIVIER LAURENT

Commentaires